L’air de nos maisons, des crèches et des écoles est 2 à 5 fois plus pollué que l’air extérieur

L’air de nos maisons, des crèches et des écoles est 2 à 5 fois plus pollué que l’air extérieur

Les effets sur les très jeunes enfants sont bien réels.

Le chirurgien-pédiatre Patrice HALIMI, secrétaire général de l’ASEF, nous répond.

DR_HALIMI_ASEF
Pourquoi la qualité de l’air intérieur est-elle si mauvaise ?

L’utilisation trop fréquente de produits d’entretien trop agressifs, trop concentrés (détergents, lessives, produits d’hygiène, entretien du jardin, produits de bricolage…) et les émanations de certains revêtements (papier peint, moquettes, aggloméré, contreplaqué…), contribuent à saturer nos intérieurs d’émanations nuisibles à notre bien-être, notre environnement et notre santé.
De plus, nous passons près de 22 heures sur 24 dans un intérieur clos (transports, logements, écoles, bureaux…) nous multiplions évidemment les risques de subir les conséquences de ces pollutions domestiques.
L’environnement des tout petits est-il vraiment sain ?

L’ASEF (Association Santé Environnement France) a fait réaliser une étude sur la qualité de l’air dans les crèches en mars 2009. Malheureusement, les résultats pointent nettement la présence de polluants parmi les plus dangereux pouvant provoquer à de très faibles concentrations, irritations du nez et de la gorge, larmoiement, rhinites et crises d’asthme. Les enfants, plus exposés et surtout plus sensibles aux effets nocifs des polluants présents dans l’air, doivent éviter l’exposition :

aux produits d’entretien, de jardinage et de bricolage ;
à certains types de matériaux de décoration et d’ameublement.

Que pouvons nous faire, chacun à notre échelle, pour améliorer la qualité de l’air des espaces de vie des jeunes enfants ?

Un conseil très simple : PENSEZ À AERER, au moins 10 minutes par jour, tous les jours, mais aussi limitez l’utilisation des produits les plus polluants, choisissez des produits moins agressifs ou des produits naturels comme le vinaigre, le gros sel, le citron… et bien sûr, abstenez-vous de fumer à l’intérieur. Tout cela permet déjà d’améliorer significativement la qualité de l’air des lieux de vie et des espaces de garde des jeunes enfants.

Le docteur Patrice Halimi est chirurgien-pédiatre à Aix-en-Provence et secrétaire général de l’ASEF, (Association Santé Environnement France) regroupant plus de 2500 professionnels de santé au service d’un environnement sain pour une santé durable.